Accueil

 

Les rues

Les places

Les ponts

Parcs et jardins

Fêtes et festivals

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

La mairie de Lyon


acc

acd

ace

acf

acg

ach

aci

acj

ack

acl

acm

acn

aco

acp

acq

acr

acs

act

acu

acv

acw

acz

ada

adb

adc

add

ade

adf

adg

adh

adi

adj

adk


Avenue de Saxe

Avenue de Saxe





Situation


  • L'avenue de Saxe est le centre du plus important axe de Lyon, entre l'avenue Foch et l'avenue Jaurès, qui traverse toute la rive gauche du nord au sud. Elle débute dans le sixième au cours Franklin Roosevelt, entre dans le troisième au croisement du cours Lafayette et traverse tout cet arrondissement jusqu'au cours Gambetta.

  • Trois voies vont vers le nord, une voie de bus vers le sud.

  • Les bus 4 et 18 y circulent, le métro s'y arrête.


Architecture


  • C'est une très large avenue aux larges trottoirs garnis de deux rangées de platanes et de quelques bancs. Elle est bordée de solides immeubles, cinq étages en général, dont de nombreux arborent des volumes importants tout comme leurs décorations. Les plus impressionnants qui donnent son allure à l'avenue ont été construits à la fin du 19e siècle, avec des sculptures, des guirlandes de pierre, des chapiteaux, de grandes portes en bois.

  • Parmi les nombreux éléments à remarquer, la porte du 3 avec ses lions couchés sur le chapiteau du troisième étage.

  • Les avancées des façades du 16.

  • La porte du 20 et sa tête mélancolique sur les fers de balcon.

  • L'énorme tête au-dessus de la porte du 24.

  • La statue de Saint Pothin au 21, à l'angle de la place Quinet, ainsi que les deux beaux lions qui embrassent un blason.

  • Les 31 et 33 sont différents, du 20e siècle, le premier à angle coupé avec des colonnes, le second avec des balcons arrondis sur la rue Fénelon.

  • Les vitraux du 48 que l'on distingue à travers la porte vitrée.

  • Plusieurs immeubles sont bâtis autour d'une cour, on peut les voir en se rendant chez le médecin ou à travers la vitrine de certains magasins comme Futons au 45.

  • La tête casquée et l'avancée métallique au 49 daté de 1892.

  • L'impressionnant groupe de façades du 52 au 56 avec des têtes sculptées, il est daté de 1880, il a son jumeau de l'autre coté du cours Lafayette.

  • La tour à l'angle de la rue Rabelais qui inaugure l'alignement de façades le plus impressionnant par leurs nombreuses rondeurs et balcons du 68 au 76.

  • Le 67 qui date de 1929 en style art déco choque par sa blancheur, sa hauteur et ses lignes carrées.

  • Plus encore, le cube de verre du 75 avec son avancée horizontale.

  • Les 84, 86, 88 datent de 1892 à 1899, ils ont été construits par la famille Lumière, ils sont incroyablement décorés avec une énorme tête palmée qui nous surplombe et ses têtes de lions à chaque porte.

  • Le 85 daté de 1932, avec sa grande porte en fer noir et doré.

  • Au 91, la belle petite porte paraît anachronique.

  • Après la rue Servient, on passe au chevet de l'Immaculée Conception, une sorte de château fort de pierres blanches, entourée de la petite maison de bois du magasin de fournitures artistiques.

  • L'unité de style se rompt ensuite avec de nombreuses reconstructions tout au long du 20e siècle, entre lesquelles restent de petits immeubles plus anciens et plus simples.

  • Le croisement de la rue Moncey laisse de larges trouées vides.

  • Une curieuse tour de six étages occupe l'angle avec la rue Villeroy.

  • Du 136 au 140, une belle maison en longueur, quatre étages sous toit d'ardoise.

  • Le 146 fait un curieux angle avec la rue Fuzier.


Dédicace


  • Le maréchal de Saxe est né Hermann Moritz, à Goslar le 28 octobre 1696. Fils de l'électeur de Saxe, il est devenu comte de Saxe.

  • Il a d'abord tenté de s'établir en Pologne, avec l'Allemagne, il s'est ensuite mis au service de l'armée Française, poussant à l'alliance de la France et la Prusse contre l'Angleterre et l'Autriche.

  • Maurice de Saxe est devenu maréchal de France, grâce à ses victoires dont celle de Fontenay.

  • Il est honoré pour sa gloire militaire, mais surtout pour être grand-oncle de Louis XVIII et Charles X, l'un ou l'autre régnant durant l'ouverture de l'avenue.

  • Il est mort à Chambord le 30 novembre 1750.

  • Jean Pierre Bois lui a consacré un livre.

  • Son avenue semble son seul lien avec Lyon.


Histoire


  • La partie nord a été ouverte au début du 19e siècle, conformément aux plans de Morand.

  • La partie sud l???a prolongée pendant le second empire. Jean Bertot, parcourant la France à bicyclette au 19e siècle la décrit comme l'une des plus longues du monde. A l???époque, Jean Jaurès n???avait pas encore pris possession de la partie sud, ni Alphonse Foch la partie nord.

  • Au 139, une plaque est posée au lieu de naissance de Charles Voisin, le 12 juillet 1882, premier français à effectuer un vol sur un aéroplane à vapeur. Avec son frère, il a fondé la première firme d???aviation au monde en 1906.

  • Vers la fin du 19e siècle, au 172, la presse a signalé l???existence d???une maison hantée, provoquant des attroupements de curieux.

  • En 1902, la secte des Mopses recrutait ses adeptes sur le trottoir de l???avenue.

  • Yvain Rabilloud a tenu un cabinet d'expertise en brevets et propriété industrielle au 66. Il avait la confiance des frères Lumière, le 13 février 1895, il est allé déposer en leur nom le brevet du cinématographe.

  • Au 143, on a recollé une plaque qui indique le lieu où Claude Robert Guillaud, chef du réseau Gallia, a été arrêté par la Gestapo le 4 août 1944.

  • Le 85 a été également un haut lieu de résistance, société d'assurances, couverture du réseau Brutus et du CAS de Suzanne Buisson. Andréa Orsoni qui y a travaillé comme dactylo, frappant des documents pour la résistance, y a été arrêtée et peut témoigner de cette histoire. D'autres ont payé plus durement leur engagement en étant exécutés comme le directeur Philibert Gaillard, Félix Orsoni et Jules Amouroux arrêté en décembre 1943. En face, la vendeur de vélo Dutrion est mort en déportation après avoir participé à la résistance.

  • De 1968 à la fin de sa carrière, Simone Garnier a pris le train pour Paris et est revenue dormir avenue de Saxe chaque soir après avoir présenté ses émissions de télé Interville et Jeux sans frontières avec Guy Lux et Léon Zitrone.


Art et associations


  • La Cigale devenue Théâtre Tête d'Or a tour à tour été un cinéma et un théâtre depuis le début du 20e siècle. Le bâtiment date de 1925 et dispose de mille places.

  • Quatre librairies, Alburda, de l'amateur excentrique, classique et les traversées.

  • Deux ateliers de peinture.

  • Dalbe vend des fournitures de beaux-arts, Liogier, d'art graphique, Lips et Paoli, de la reprographie, ils sont regroupés au carrefour de la rue Servient.

  • L'association de la sauvegarde du château de la Motte dispose d'un site Internet.


Commerces et services


  • C'est une grande rue commerçante, généraliste au nord, avec surtout des magasins de vêtements, il y en a vingt deux et sept de chaussures. Avec des banques au centre, dont LCL et l'antenne de la plus vieille banque du monde, la Monte dei Paschi de Sienne parmi dix huit. Au sud, c'était le centre de la moto à Lyon, devant le succès, de nombreux magasins se sont dédoublés pour s'installer à Dardilly au bord de l'autoroute. Il reste néanmoins six magasins, la moto école Marietton a une Alcyon 125 dans sa vitrine et surtout on peut se protéger dans l'un des dix magasins d'accessoires moto.

  • Le Burkina Faso a son consulat.

  • Il y a quatre restaurants, trois snacks, huit bars dont un à la gloire de la marque Gnome Rhône, lieu de prédilection des motards.

  • Quatre alimentations, quatre boulangeries, deux cavistes, trois charcuteries, une boucherie, une pâtisserie, deux vendeurs de chocolat, un de café.

  • Dix magasins de meubles, neuf de décoration, un antiquaire, un architecte, un fleuriste, sept agences immobilières, deux régies, deux papeteries, cinq magasins de téléphone, deux d'électroménager, un d'électricité, trois de carrelage, trois de stores, un de clés, un d'encre, un de jouets, un imprimeur, un déménageur.

  • Douze coiffeurs, quatre parfumeries, sept instituts de beauté.

  • Huit assurances, un marchand de journaux, dix sept avocats, trois notaires.

  • Trois garages auto, un vendeur de stages de formule 1.

  • La clinique de la Part Dieu, trente quatre médecins, neuf dentistes, deux infirmiers, deux pharmacies, quatre opticiens, neuf kinésithérapeutes, quinze professions médicales.

  • L'annexe du lycée Ampère, deux cours.

  • Quatre agences de voyage, un magasin de photos, deux d'informatique, la radio Hit et Sports.

  • Le 103 et le 119 sont des immeubles de bureaux, on peut aussi compter huit entreprises.



Février 2007

 


















Powered by WysiUp


Accueil | Retour | Haut de la page