Accueil

 

Les rues

Les places

Les ponts

Parcs et jardins

Fêtes et festivals

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

La mairie de Lyon


el

em

en

eo

ep

eq

er

es

et

eu

ev

ew

ex

ey

ez

fa

fb

fc

fd

fe

ff

fg

fh

fj

fk

fl

fm

fn

fo

fp

fq

fr

fs

ft

fu

fv

fw

fx

fy

fz

ga

gb

gc

gd

ge


Rue des Marronniers

Rue des Marronniers



 


 


Situation


  • La rue des Marronniers se trouve à l???est de la place Bellecour entre la rue de la Barre et la place Antonin Poncet.

  • Le n°2 traboule avec la place Bellecour.

  • Les plans mentionnent un passage des Marronniers qui doit ressortir quai Gailleton. Il y a bien une longue allée qui s'enfonce vers l'est, mais elle est bouchée.


Architecture


  • Pas un seul arbre dans cette rue toute droite, orientée nord sud, qu???on embrasse d???un seul regard.

  • Les immeubles, anciens et sobres sont bien alignés, ils ont de deux à quatre étages et sont sans fioritures. Ce sont les décors des restaurants qui lui donnent un peu de fantaisie.


Dédicace


  • Les marronniers étaient ceux qui marquaient la bordure est de la place Bellecour.

  • Il y a bien longtemps qu???ils ont disparus, coupés pour permettre la construction des immeubles qui ont fait la rue.


Histoire


  • Elle a été tracée au début du 18e siècle par la construction des nouveaux immeubles de l???est de la place Bellecour.

  • Cette rue a vu vivre le théâtre du Cothurne où firent leurs classes, Marcel Maréchal et Roger Planchon deux des grands noms du théâtre à Lyon et en France. C???est le cinéma CNP qui a repris la salle qui est maintenant ouverte sur la rue de la Barre.

  • Elle est piétonne depuis la fin du 20e siècle et elle est animée par les visiteurs à la recherche d???un restaurant.


Art et associations


  • Le théâtre des Marronniers.

  • Le centre de méditation Dharma Ling et d???autres associations bouddhistes.

  • L???association culturelle orthodoxe.


Commerces et services


  • Le restaurant des Trois Tonneaux était installé ici depuis des temps immémoriaux, c???était le plus ancien de la rue. Ses plats succulents laissent bien des souvenirs. Je ne l???ai pas vu lors de ma visite, il ne reste plus que Chabert pour garder le cap en ces temps frugaux où l???andouillette à la fraise de veau a été interdite.

  • La rue a été entièrement spécialisée pour la restauration, plus encore que les rues Saint Jean et Mercière. Vingt restaurants cherchent à nous allécher plus un snack et la brasserie Paulaner.

  • Si vous avez trop mangé, il y a un hôtel, si vous avez encore faim, une alimentation.

  • Mais aussi, un magasin de vêtements et un d???esthétique, la librairie Gibert et une société.

  • On peut étudier le stylisme chez Supdemod et le sport chez Iems.



Novembre 2004

 


En arrivant dans la rue on a déjà l'eau à la bouche.


Oh la Vache ! on devrait se régaler.


N'hésitez pas, c'est encore mieux à l'intérieur !


Il n'y a pas encore de restaurant au fond de cette allée mais peut être un théâtre. C'est la seule trace du passage que j'ai pu trouver.




Powered by WysiUp


Accueil | Retour | Haut de la page